Entrevue avec Lydia, une élève devenue professeure

14522866_10154420325742936_4477235476587045916_nEntrevue avec Lydia

Une élève devenue professeure

 

Quel âge as-tu ?
J’ai 19 ans.

Combien d’années tu as été élève à Jeunes musiciens du monde ?
Je suis entrée à Jeunes musiciens du monde en 2011 environ. J’ai commencé à suivre des cours à mon école secondaire parce que Jeunes musiciens du monde venait donner des ateliers entre les classes à cette époque. J’ai ensuite fait un an en parascolaire puis j’ai pris des cours directement au Patro.

Quels instruments as-tu appris à jouer ?
Je joue de la mandoline comme instrument principal dans le Combo, mais lorsque je suis entrée à Jeunes musiciens du monde, mon instrument principal était la guitare. Je chante un peu aussi, mais je n’ai pas pris de cours. J’ai aussi appris le ukulélé moi-même.

Depuis combien de temps joues-tu dans le Combo ?
Ça fait 4 ans cette année.

Que fais-tu aujourd’hui au sein de Jeunes musiciens du monde ?
En ce moment, je suis professeure d’éveil musical ! Je suis aussi co-professeure dans le Combo-Trad avec Manu (professeur à Jeunes musiciens du monde depuis plusieurs années), je prends de petites tâches pour aider.

Quels sont tes projets d’avenir ?
Je viens tout juste de commencer un baccalauréat en enseignement de l’anglais comme langue seconde ! J’envisage peut-être la maîtrise ou le certificat en littérature ! Rien n’est impossible !! J’aimerais beaucoup enseigner peu importe le niveau, j’aime travailler avec les jeunes et découvrir avec eux le potentiel qu’ils ont. La musique restera toujours présente dans ma vie et dans ma manière d’enseigner, mais pour l’instant ce n’est pas une option de carrière que j’envisage. La musique pour moi c’est une passion. J’aime l’opportunité que Jeunes musiciens du monde me donne de travailler avec des jeunes et leur enseigner la musique.

Pourquoi as-tu choisi de t’impliquer en tant que professeure à Jeunes musiciens du monde ?
Ça s’est fait tout en douceur, on m’a proposé de faire de la co-animation au début. J’ai fait ça pendant 2 ans avant de devenir professeur cette année ! J’aime Jeunes musiciens du monde, le milieu, la vision de l’organisme, ça allait de soi que je continue à m’impliquer de toutes les façons possibles. J’ai beaucoup d’amis à Jeunes musiciens du monde et des gens de confiance que je ne voudrais pas perdre de vue. C’est quétaine, mais le Combo c’est vraiment une belle gang, on est tissé serré.