L’été, c’est fait pour jouer

Pendant que la plupart des élèves de Jeunes musiciens du monde prenaient une pause pour l’été, quelques privilégiés des écoles de Kitcisakik et de Sherbrooke ont consolidé leur expérience en participant à un camp musical. En sortant des contextes et lieux habituels d’apprentissage, les jeunes ont enrichi leur compréhension et leur ouverture aux différentes facettes de la pratique de la musique tout en s’amusant.

Kitcisakik

Camps d'été de Kitcisakik 2017Rallye musical, tic-tac-toe rythmique géant, djembé en groupe, apprentissage de chansons thèmes du camp, création d’un mur de valeurs en lien avec la chanson « On écrit sur les murs »,  voilà quelques-unes des activités proposées aux 56 jeunes qui ont eu la chance de prendre part au camp d’été de six semaines de l’école de Kitcisakik.

Des cours réguliers de musique ont également été offerts à 32 élèves. En formule individuelle ou en petits groupes, les jeunes ont pu s’initier ou poursuivre leur apprentissage du tambour, du piano, du ukulélé, de la flûte, de la guitare, de la basse et du chant.

De nombreuses activités spéciales ont ponctué l’été. En groupe, les jeunes ont notamment participé à des animations musicales dans le cadre de deux évènements organisés par la communauté algonquine de Kitcisakik : le Camping familial au Grand Lac Victoria (site ancestral) et le camp de lecture pour les enfants de 4-8 ans.

Parmi les moments forts du camp, il faut certainement aussi compter la venue de trois invités spéciaux : le rappeur métis ABO, le Collectif 0916 et Gloria Pénosway, une femme de la communauté algonquine jouant du tambour et interprétant des chants traditionnels. Ces rencontres ont particulièrement charmé les adolescents.

Le camp musical s’est conclu officiellement le 16 août avec un spectacle extérieur.  Une projection de photos et de paroles de chansons ainsi que l’exposition du mur de la chanson thème créer par les élèves, a permis d’ajouter de l’ambiance. Les réjouissances ont eu lieu pendant un barbecue afin de rendre l’événement plus communautaire.

Sherbrooke

Festival des traditions du monde de SherbrookeÀ Sherbrooke, ce sont 20 jeunes de 9 à 19 ans qui ont participé au camp d’été d’une semaine visant à préparer deux représentations pour le Festival des Traditions du monde. Étant donné la courte durée du camp, seuls les élèves ayant terminé au moins une année de cours à l’école étaient invités à s’inscrire.

Les élèves et les professeurs avaient seulement quatre jours pour monter un spectacle mémorable où les musiques du monde étaient à l’honneur.  Effectivement, les deux ensembles ont pratiqué des pièces d’origine française, algérienne, québécoise et turque. Aussi, la chorale a interprété des chants d’origine congolaise et cajun. Dans les pratiques de la Fanfare, ce sont des pièces de la Catalogne (Espagne), de l’Algérie et de la Serbie que l’on pouvait entendre. Aussi, la chorale et la Fanfare ont préparé un morceau de l’Amérique du Sud. De plus, trois chorégraphies ont été apprises par les jeunes pratiquant le gumboots, une danse rythmique d’origine africaine.

Le camp a culminé avec la présentation des spectacles. Le premier a eu lieu le jeudi 10 août au Carrefour multiculturel Loto-Québec et le deuxième le dimanche 13 août sur la grande Grande scène Loto-Québec.

Il est à noter que l’école de Jeunes musiciens du monde de Sherbrooke participe au Festival des traditions du monde depuis déjà sept ans. Cette année encore, en plus des spectacles présentés par les jeunes, l’équipe animait un chapiteau aux couleurs de Jeunes musiciens du monde où se tenaient diverses activités, dont des JaMMs et des ateliers musicaux.