Jeunes musiciens du monde – Laval, depuis 2019  fb

Hébergée au sein du Centre Communautaire Raymond-Fortin, l’école Jeunes musiciens du monde – Laval rejoint 55 jeunes, du mardi au jeudi, durant l’année scolaire. Les programmes présentement offerts sont les cours réguliers, les spectacles Jeunes musiciens sur scène ainsi que les cours d’éveil musical du programme Comptines et farandoles. 

Ayant un fort taux d’élèves issus de l’immigration, l’organisation travaille en concertation avec les autres acteurs du milieu afin de favoriser l’ intégration culturelle des jeunes.

 

Profil de l’école

Répartition selon les sexes

55% filles , 45% garçons

Scolarité

87% primaire, 13% secondaire

.

Directrice

Pilar Jimenez

Pilar Jimenez est originaire de Bogota, en Colombie. Elle a commencé à jouer de la musique à l’âge de 7 ans à la Casa de la Cultura de la municipalité de Chía, où elle était membre de la chorale d’enfants. Plus tard, elle s’est intéressée à la flûte et a été membre de l’orchestre de vents symphonique de Chía. Après avoir terminé ses études de premier cycle à l’Université de Los Andes, en Colombie, en tant que flûtiste et chef de chœur, elle est revenue à la Casa de la Cultura en tant que professeure à l’École de formation artistique (EFAC) dans le domaine de la flûte, jusqu’en 2017, date à laquelle elle a décidé de venir faire sa maîtrise en flûte traversière à l’Université de Montréal.

Défenseure de la culture et de la musique comme facteur de changement et de cohésion sociale, elle a participé à des projets de restructuration sociale tels que le projet scolaire de la Philharmonie de Bogota (OFB), en Colombie, dans le domaine de la chorale. Elle a collaboré au développement de projets musicaux avec les agences de l’ICBF en utilisant la musique comme outil d’égalité, de développement et de formation aux valeurs pour une société plus saine.

À Montréal, elle a été professeure de musique à l’École des jeunes de l’UdeM dans le domaine du chœur et de la flûte traversière, elle a également été directrice du chœur Rendez-vous des aînés, a été coordonnatrice du domaine artistique et codirectrice de Legados – Institut latino-américain de transmission de la langue et la culture et est actuellement directrice du Listening Choir, un projet du Listening Acts Laboratory de l’Université Concordia.

 

Intervenantes sociales

Rachel Boisrond

Originaire d’Haïti, Rachel baigne dans la musique depuis petite. Elle accompagne ses parents lors de leurs voyages professionnels. Adolescente, elle travaille entre autres comme monitrice de camp. Ses études en vente voyages l’amèneront à voir les Caraïbes sous un autre jour. Elle s’y installera pour un an!

À son retour au Québec, elle entame des études en Éducation spécialisée, un domaine qu’elle souhaitait explorer depuis longtemps. Son poste d’intervenante l’amènera à travailler avec des clientèles d’âges et de défis variées. Elle s’appuie souvent sur la musique pour compléter le message qu’elle souhaite véhiculer.

 

 

 

Vânia Eger Pontes

D’origine brésilienne, Vânia est titulaire d’un doctorat en musique obtenu à l’Université d’État de Campinas. Elle s’intéresse principalement à la musique contemporaine, qui a bouleversé la définition du jeu pianistique. Certaines de ses innovations interprétatives poussent le pianiste à élargir son espace d’action corporelle, un véritable jeu d’équilibre. Passionnée du dialogue entre les arts vivants, pour elle, la musique est le résultat d’innombrables formes d’expression humaines, une forme de connexion conçue et livrée à travers l’art du mouvement. « Promouvoir le développement des jeunes étudiants à travers la formation musicale est toujours un défi très stimulant, c’est une belle trajectoire, et j’espère faire partie du parcours vers leurs points d’équilibre ».

 

 

 

.

Professeurs

Ariane Sloutsker (Comptines et farandoles, MusiDécouverte, basse et guitare)

Née dans une famille immigrante franco-russe musicienne, Ariane Sloutsker baigne dans la musique depuis son plus jeune âge. La musique russe, israélienne, classique et le jazz régnaient dans sa famille quotidiennement. Après avoir essayé plusieurs instruments, du violon à la guitare, elle trouve son coup de cœur à l’âge de 15 ans : la basse électrique.

Après deux ans dans le programme de Concentration musique de l’École Secondaire Saint-Luc, elle poursuit ses études en basse électrique au Cégep de Saint-Laurent, où elle obtient en 2019 une technique professionnelle de musique et de chanson, profil jazz. Passionnée de R & B, de Hip Hop et de musique latine, elle transmet cette passion dans ses projets musicaux.

Ariane compte également plusieurs années d’expérience en tant qu’accompagnatrice et tutrice d’enfants à besoins particuliers. Elle aspire à créer, dans ses performances et dans son enseignement, une expérience musicale intime et authentique, où les différences n’existent plus : un véritable dialogue entre les âmes.