Notre porte-parole

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jeunes musiciens du monde est heureux de pouvoir compter sur l’auteur-compositeur-interprète Louis-Jean Cormier à titre de porte-parole.

La tradition d’avoir un musicien en tant que porte-parole se poursuit. Cette collaboration fut toute naturelle entre l’artiste chouchou des Québécois et notre organisme. La mission a interpeller l’artiste et la discussion n’a pas été longue avant que Louis-Jean accepte. Le match est parfait!

Louis-Jean a même proposé d’offrir un don de 1 $ par abonnement à sa toute nouvelle plateforme musicale Le 360 à Jeunes musiciens du monde. Cette plateforme pour les amoureux de la culture permet de découvrir des contenus exclusifs, des entrevues, des classes de maître et bien plus. L’artiste n’y sera pas seul : des performances avec des musiciens invités ainsi que des rencontres avec des humoristes et des cinéastes se retrouveront également sur la plateforme. On y retrouvera même des partitions de succès québécois.

Découvrez son message d’implication :

« Un profond sentiment d’appartenance. »

« Arriver dans une famille dont on semble en faire partie depuis toujours. »

« Cette chaleureuse évidence d’être sur son X. »

Ce sont les premières phrases qui me viennent en tête quand je pense à mes nouveaux habits de porte-parole pour Jeunes Musiciens du Monde. Depuis le début de ma petite carrière, je m’identifie comme un fervent de la passation des connaissances. Sans doute parce que j’ai eu la chance d’en recevoir beaucoup de la part de mes prédécesseurs et mentors dès un très jeune âge. Mais aussi parce qu’il n’y a rien de plus beau et fort dans la vie que de jouer un rôle dans l’épanouissement de quelqu’un d’autre en lui relayant des conseils que l’on a soi-même reçus auparavant.

J’ai aussi toujours su que l’enseignement de l’art apportait beaucoup plus à l’être humain que la simple notion d’apprendre ses rouages.

Je me suis réalisé dans la vie à travers la musique et non par la musique elle-même. C’est un peu l’idée de génie derrière cette magnifique organisation. Comprendre que la musique puisse être un chemin vers le monde, que le cadre de son apprentissage puisse devenir aussi solide qu’une maison, ou même prendre des allures de Boeing et nous permettre de voler de nos propres ailes. Ou devrais-je pousser l’audace de la métaphore à l’indépendance et l’agilité du kayak? ;-)

Une chose est certaine, je suis rempli d’une émotion pure quand je prends conscience de l’importance de cette organisation dans la vie de milliers de jeunes depuis si longtemps.

Je prends mon rôle très au sérieux et je nous souhaite une belle et longue histoire.

Amitié complices et rayonnante,

LJ.