Jeunes musiciens du monde – Montréal, depuis 2005  fb

Hébergée au sein du Pavillon d’Éducation Communautaire, l’école Jeunes musiciens du monde – Montréal rejoint ​près de 600 jeunes ​répartis entre les cours réguliers de musique ​et les ateliers de Comptines et farandoles (éveil musical​). Elle accueille ses élèves du mardi au jeudi, tout au long de l’année scolaire.

Étant un partenaire de la Ville de Montréal pour la réalisation du Plan d’action 2017 de la Politique de l’enfant, l’école a déployé le programme Comptines et farandoles, ​rejoignant plus d’une cinquantaine de milieux de garde dans les quartiers Hochelaga-Maisonneuve, Ahuntsic-Cartierville, ​Centre Sud, St-Michel, Parc-Extension et Pointe-Aux-Trembles.

Profil de l’école

Répartition selon les sexes

48% de filles, 52% de garçons

Scolarité

6% au préscolaire, 75% au primaire, 19% au secondaire (pour les cours réguliers)

Directeur

Jacques Lebel

Jacques Lebel est un artiste multidisciplinaire qui œuvre dans le milieu culturel québécois depuis plus de 25 ans. Chanteur professionnel, il a suivi des cours de chant et d’interprétation au début de sa carrière avec Madame France Frenette, directrice de l’École Prochant. Professeur de chant depuis plus de 20 ans, Jacques a enseigné à des dizaines de chanteurs et chanteuses qui se produisent ici et à travers le monde dans des productions en Asie et en Afrique du Nord. Plusieurs de ses élèves se sont distingués à l’intérieur d’émissions prestigieuses, tels que Simon Morin (Star Académie) et Raphaël Roberge (Mix Mania). La chanteuse Ima a également débuté sa carrière sous ses bons conseils.

Jacques a commencé sa carrière en chantant et dansant dans des revues musicales. On a pu l’applaudir dans L’ère du Rock and roll I et II, D’Alys à Céline et Québec je me souviens. Il a également joué dans le spectacle pour enfants Le rêve enchanté au côté de la chanteuse Belgazou. On le connaît surtout pour avoir été le chanteur « lead » du Boogie Wonder Band pendant 8 ans dans des dizaines de pays totalisant près de 1500 spectacles. Lors de la première édition de La Voix, Jacques a été sélectionné dans l’équipe de Jean-Pierre Ferland qui lui a donné un rôle important, celui de l’Archevêque, dans sa comédie musicale « La Femme du Roi ».

Avec l’ASRSQ (Association des Services de Réhabilitation Sociale du Québec), il a mis sur pied le « Cabaret de la seconde chance » qui met en scène des personnes judiciarisées, des intervenants du milieu de la réhabilitation et des artistes professionnels. Le Cabaret est présenté au Gésù à Montréal et fait salle comble depuis 4 ans avec des numéros mettant en vedette des artistes tels que Guylaine Tremblay, Chloé Sainte-Marie, Luce Dufault, Claire Pelletier, Joséphine Bacon, Marie Philippe, Danielle Proulx, Fred-Éric Salvail, Salomé Corbo, Amélie Grenier, Mélanie Pilon, Luc Guérin, Élise Guilbault, Debbie Lynch-White, Diane Tell.

Intervenant social

François Doyon

François Doyon est originaire de la Rive-Sud de Montréal, mais adopte la métropole lors de ses études en éducation spécialisée. Il gravite depuis toujours dans le milieu de la musique comme batteur, mais aussi comme employé du Camp musical St-Alexandre. C’est d’ailleurs dans ce lieu de villégiature artistique hautement primé qu’il entend parler pour la première fois de Jeune Musicien du Monde par le biais de collègues qui y enseignent. Pour ce jeune artiste et intervenant, la découverte d’un milieu alliant musique et apprentissages sociaux est une véritable révélation. Il joint par la suite avec grand plaisir l’équipe de Jeunes musiciens du monde-Montréal.

 

 

 

Coordonnatrice Comptines et farandoles

Émilie Morizet

Diplômée en études cinématographiques et réalisation à Paris, Émilie a travaillé pendant 4 ans dans le cinéma en réalisant des projets comme des courts métrages, des pubs ou des clips vidéos, tout en gérant des équipes d’une cinquantaine de personnes. Elle a décidé en 2011 de partir s’installer au Québec et rejoindre son autre passion en étudiant la criminologie à l’Université de Montréal, d’où elle est ressortie diplômée en 2016 avec une spécialisation en intervention en toxicomanie, réadaptation et victimologie. En parallèle, elle a suivi une formation en syndrome de stress post-traumatique afin de venir en aide aux plus jeunes.

Depuis 2019, elle a rejoint l’aventure Jmm et la belle équipe de Montréal pour coordonner le programme Comptines et Farandoles.

En alliant une formation en gestion d’équipe et en criminologie, Émilie est arrivée à s’adapter à tout genre de situation au sein de Jmm et à apporter un regard particulier au suivi et à l’évolution des tout petits.

Professeurs

Alice St-Onge Ricard (Comptines et farandoles)

Étudiante au baccalauréat en musique à l’Université du Québec à Montréal, Alice a vu naître son amour pour la flûte traversière dès l’âge de huit ans. Cette passion l’amène à fréquenter le Conservatoire de musique de Trois-Rivières, puis à obtenir son DEC au Cégep de cette même ville.

Bien qu’elle soit diplômée en interprétation classique, son parcours académique s’agrémente d’une expérience jazz acquise par le biais de formation privée et de projets personnels. Ceci dit, son travail s’étend à une variété d’initiatives : elle s’implique notamment dans certains spectacles de théâtre musical, dans des ensembles de musique de chambre classique, des combos pop-jazz, en plus de vouer un grand intérêt aux musiques du monde et contemporaines. 

Dans son approche pédagogique, Alice met de l’avant le plaisir de faire de la musique et cherche avant tout à entretenir la curiosité et l’enthousiasme de ses élèves. De plus, elle mise sur la profondeur de ses valeurs sociales pour prodiguer un enseignement inclusif et adapté à la diversité de sa clientèle. En ce sens, ses études en développement communautaire et relations interculturelles au Cégep Marie-Victorin lui permettent de déployer des outils pertinents dans sa démarche d’inclusion. En somme, la musique représente pour elle une richesse indéniable quand vient le temps de tisser des liens et de partager ce qu’on aime autour de soi.

Asparuh Ivanov (Piano)

Né à Sofia en Bulgarie, ayant immigré en Irlande et au Canada par la suite, c’est au Québec qu’Asparuh Ivanov commença à pianoter et à tranquillement découvrir le monde de la musique. Passionné du sujet, il savait déjà qu’il voulait devenir musicien professionnel.

À neuf ans, il débutera l’apprentissage de la clarinette et le piano, un an plus tard, en privé à l’École des jeunes de la Faculté de musique de l’Université de Montréal. Il poursuivit une formation enrichissante de soliste avec Rachel Cotton, Martin Pelletier et Dr Benjamin Chapman. Arrivé au niveau secondaire, Asparuh continua sa découverte musicale dans le programme de concentration musique de son école où il prit part à de nombreux ensembles jazz et classique tout en poursuivant ses cours en privé avec Dr Chapman. 

Ayant développé sa passion pour la musique exponentiellement, il désira poursuivre au Cégep de Saint-Laurent. Admis autant en clarinette qu’en piano, il prit l’importante décision de se concentrer sur le piano en suivant une formation axée sur l’interprétation classique avec Lucille Ouellette. À ce jour, il étudie le piano en interprétation classique à l’Université de Montréal sous la direction de Jean Saulnier tout dans son but de devenir un grand interprète et enseigner au niveau universitaire. Bien que le piano occupe une énorme place dans sa vie, il est autant passionné de la composition et les arts visuels. 

 

Claudia Gilbert (Comptines et farandoles)

Claudia Gilbert est originaire de Saint-Georges de Beauce. Après avoir terminé une technique en chant pop-jazz au cégep de Drummondville, elle fait le saut dans la métropole où elle approfondit sa technique vocale en coaching privé pendant plusieurs années. Elle a été professeure de chant durant diverses années et enseigne maintenant l’éveil musical aux tout-petits. Claudia fait partie de l’équipe de Jeunes musiciens du monde depuis 2016.

 

 

 

 

Hugo Levasseur (guitare)


Hugo est né en 1992. Après avoir obtenu un diplôme en guitare jazz au cégep de Drummondville, il poursuit son parcours scolaire à l’Université de Montréal où il entame des études en composition instrumentale, sous la direction de Denis Gougeon. Au cours des dernières années, il a écrit plusieurs pièces pour diverses formations qui ont été créées par des ensembles tels que Sixtrum, l’Orchestre de l’Université de Montréal ou le gamelan Giri Kedaton. Si la guitare reste son instrument de prédilection, il a débuté l’apprentissage du gamelan balinais (orchestre de percussions) il y a près de 10 ans. Encore aujourd’hui, il reste très actif dans la dissémination de la culture musicale balinaise à Montréal. Cet apprentissage a laissé sur Hugo une marque profonde qui se reflète non seulement dans la musique qu’il crée, mais aussi dans son enseignement, privilégiant une approche basée sur la mémorisation et la transmission orale.

 

 

 

 

.

Guillaume Forbes (Guitare)

Guillaume-ForbesOriginaire de Vancouver, Guillaume a étudié la composition avec Georges Dimitrov et Sandeep Bhagwati à l’Université de Concordia. Après avoir complété son BFA en musique, il est retourné en Colombie-Britannique. Là-bas, il a enseigné avec le Vancouver Symphony Orchestra School of Music et a fait partie de leur projet “Transforming Early Childhood Education Through Music” un projet visant à améliorer l’éducation et la croissance de la petite enfance en créant des ressources et des outils musicaux pour le public. Guillaume est un professeur de guitare sympa et un vrai passionné de la musique de tous genres. Il croit qu’on apprend mieux en s’amusant.

 

 

 

 

Hugo Levasseur (guitare)

 

Joëlle Vaillancourt (violon)

Originaire du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Joëlle Vaillancourt a commencé le violon à l’âge de 6 ans. Elle est entrée au Conservatoire de Musique du Saguenay en 2006 où elle a fait ses études de niveau collégial en violon. Elle a ensuite poursuivi sa formation en violon au cours d’une année de perfectionnement en Norvège à l’Université de Stavanger, puis au cours d’une année au Conservatoire de musique de Montréal.

Joëlle a décidé de transmettre sa passion pour la musique et étudie maintenant en enseignement de la musique à l’UQAM.

 

 

 

Loïc Turgeon-Roy (piano)

Loïc Turgeon-Roy est originaire de Amos en Abitibi. C’est dans sa ville natale qu’il découvre son amour de la musique à travers L’Harmonie Harricana, l’École de musique Harricana et la chorale St-Viateur. C’est arrivé à Montréal au Cégep Saint-Laurent pour des études en piano classique qu’il découvre l’étendue de ses champs d’intérêt. Il complétera finalement une double technique de musique et chanson (interprétation et composition) et poursuivra des études en interprétation jazz à l’université McGill. Sa passion des multiples facettes de la musique le mènera par contre à se réorienter vers un programme d’éducation de la musique.

Depuis son arrivé à Montéal, il est actif sur la scène artistique en tant que tromboniste au sein de big bands et en tant que choriste. Son engagement pour l’art qu’est la musique l’amène à explorer beaucoup de styles et d’instruments différents avec ses élèves ou par lui-même. Pour lui, la musique est un monde fabuleux qui l’a porté depuis son enfance et il est heureux de pouvoir maintenant guidé d’autres gens à travers  celui-ci.

 

Martin Roger (piano)

Martin Roger a commencé ses études au Conservatoire de musique de Nantes, en France. Il y obtiendra plusieurs prix en dont notamment un 1er Prix mention très bien en formation/théorie musicale. En 2018, il intègre le Conservatoire de musique de Québec en composition musicale dans la classe de Yannick Plamondon où il obtiendra son Diplôme d’Études Supérieures I (équivalent baccalauréat) en 2021. Il continue présentement ses études en maîtrise en musique spécialisation musicologie à l’Université de Montréal avec comme directeur de recherche PhD. François de Médicis.

En parallèle de ses études, Martin possède de nombreuses connaissances en théorie, composition et analyse musicale qui lui permettent de s’adapter aux goûts de ses étudiants en piano ; pouvant arranger des pièces de leurs choix et adapter à leurs niveaux

Martin est également passionné par l’enseignement du piano, ayant pu perfectionner son approche pédagogique durant plus de trois ans que ce soit en cours privés de piano ou bien en cours dans des écoles de musique.

Mathieu Gaudreault (Comptines et farandoles)

Mathieu Gaudreault est compositeur, multi-instrumentiste et improvisateur. Il a étudié le violon jazz au Cégep de Drummondville et la composition musicale à l’Université de Montréal. Il a exploré divers styles et sonorités : musique trad, pop, chanson, classique, actuelle, contemporaine. Il s’intéresse de plus en plus à la musique électronique. C’est aussi un grand passionné de la pédagogie musicale. Comme professeur, il transmet depuis plus de vingt ans sa passion à des jeunes de tous les âges. Présentement, avec Jeunes musiciens du monde, il travaille surtout avec la petite enfance comme professeur d’éveil musical.

 

 

 

 

Olivier Bussières (Percussions)

Depuis plusieurs années, Olivier nourrit une passion pour les percussions à mains. Toujours à la recherche de nouvelles rencontres humaines, la musique est son outil de prédilection pour découvrir de nouvelles cultures. La pluralité des instruments qu’il pratique l’a emmenée à faire des ponts entre différentes traditions. De la musique maghrébine au chorinhno brésilien en passant par le folklore basque, il aspire à créer des projets rassembleurs auxquels tous peuvent s’identifier.

Artiste polyvalent, on peut le voir performer autant sur la scène jazz, classique, folklorique que pop. En 2013, il complète un baccalauréat en percussion classique à L’Université Laval. Par la suite, il se rend en Israël étudier les percussions du Moyen-Orient avec Yshai Afterman. Il poursuit sa formation auprès de musiciens réputés tels que Mark Moshayev, Bernhard Schimpelsberger et Patrick Graham. Son expertise est mise de l’avant au sein de plusieurs projets, tels que: Nouvelle R (batterie, riq et pandeiro brésilien) Les Évadés (batterie, riq, bendir), TokaTaNoka (pandero basque, pandeiro brésilien, riq, bendir, os irlandais) et Tutti ! De Lascaux aux Disco (batterie, riq, darbuka, bendir) pour ne nommer que ceux-ci. Aspirant à transmettre sa passion aux petits comme aux grands, l’enseignement occupe une place importante dans son parcours.

 

Rose Perreault (chant et Comptines et farandoles)

Née dans les Laurentides, Rose a toujours été entourée de musique. Elle passe ses études secondaires dans un programme musical comprenant du chant choral et une harmonie. Lors de sa troisième année du secondaire, elle assiste à un opéra et sa curiosité est piquée. Elle continue son parcours musical au cégep en cor, mais prend des cours de chant classique aussi. Après son parcours collégial, elle décide de s’inscrire en chant classique à l’université. Désormais, elle planifie s’inscrire en enseignement de la musique. Elle vient d’intégrer l’équipe des Jeunes musiciens du monde  comme professeur de chant avec beaucoup de bonheur.

Artiste polyvalent, on peut le voir performer autant sur la scène jazz, classique, folklorique que pop. En 2013, il complète un baccalauréat en percussion classique à L’Université Laval. Par la suite, il se rend en Israël étudier les percussions du Moyen-Orient avec Yshai Afterman. Il poursuit sa formation auprès de musiciens réputés tels que Mark Moshayev, Bernhard Schimpelsberger et Patrick Graham. Son expertise est mise de l’avant au sein de plusieurs projets, tels que: Nouvelle R (batterie, riq et pandeiro brésilien) Les Évadés (batterie, riq, bendir), TokaTaNoka (pandero basque, pandeiro brésilien, riq, bendir, os irlandais) et Tutti ! De Lascaux aux Disco (batterie, riq, darbuka, bendir) pour ne nommer que ceux-ci. Aspirant à transmettre sa passion aux petits comme aux grands, l’enseignement occupe une place importante dans son parcours.

Sarah Marchand (Comptines et farandoles, piano)

Sarah MarchandFille d’un père musicien, Sarah Marchand a baigné dans le milieu de la musique depuis toujours. Elle commence la guitare vers l’âge de cinq ans et chante depuis son plus jeune âge. Sarah joue du piano depuis une vingtaine d’années maintenant. Elle est diplômée au DEC en piano jazz-pop au Cégep régional de Lanaudière à Joliette et a poursuivi ses études en Interprétation à l’Université du Québec à Montréal (UQAM).

Depuis plus de dix ans, elle se produit en spectacle avec son groupe de musique, Rosier (Les Poules à Colin), dans plusieurs salles ou festivals au Canada, aux États-Unis, en Europe, en Nouvelle-Zélande et en Australie. Récemment le groupe a lancé son quatrième album. Sarah enseigne la musique dans différentes écoles de musique depuis une dizaine d’année.

Simone Philpot (Comptines et farandoles)

Simone est portée par la musique et l’art depuis toute petite. Ayant étudié le piano classique pendant plusieurs années, puis la flûte traversière, elle s’est ensuite intéressée à l’accordéon et a été membre de différents chœurs. Touche-à-tout, elle pratique aussi la danse flamenco depuis plus de dix ans. Son amour pour la culture dans toute sa diversité l’a amenée à faire l’apprentissage de plusieurs langues et à séjourner dans différentes communautés dans le monde. Ayant un bagage académique et professionnel fortement ancré dans le mieux-être des collectivités (coopération internationale, logement communautaire notamment), elle a plus récemment étudié en médiation culturelle et poursuit des études en arts visuels. Elle a fait de l’animation et de l’accompagnement auprès de différents publics et elle utilise les vertus de l’art pour favoriser un épanouissement individuel et collectif. La musique est pour elle un pont vers l’autre et vers l’âme, et c’est ce qu’elle aime mettre en valeur dans ses ateliers.

 

 

Tristan Chevalier (Piano)

Tristan Chevalier étudie présentement en interprétation en piano classique à l’Université de Montréal auprès du pianiste Jimmy Brière. Il a grandi dans un petit village aux abords de la frontière du Vermont, où il a pu expérimenter le violon, la trompette et le piano. Au secondaire, Tristan a fait partie de plusieurs ensembles classiques et jazz en tant que trompettiste et pianiste. Il a aussi participé à de nombreuses compétitions et festivals, dont le Heritage Festival de New-York ainsi que le Festival international de Jazz de Montréal.
Tristan a par la suite fait le saut dans la métropole pour poursuivre son perfectionnement en piano au cégep de Saint-Laurent. Son objectif est de compléter un doctorat pour pouvoir continuer à enseigner. Selon lui, la musique est un outil exceptionnel pour apprendre à se connaître, être en contact avec ses émotions et connecter avec les autres. Outre la musique, Tristan est un amoureux de lecture, de nature et de vélo.