Jeunes musiciens du monde – Québec, depuis 2003

Quartiers Saint-Sauveur, Vanier et Notre-Dame-de-Foy     fb

 

Jeunes musiciens du monde – Québec rejoint plus de 550 enfants et adolescents inscrits aux cours de musique réguliers ou aux cours d’éveil musical. Ceux-ci sont dispensés du mardi au jeudi, tout au long de l’année scolaire. L’école offre aussi des points de service dans le quartier Vanier et, depuis 2018, dans le quartier Notre-Dame-de-Foy. Les cours de l’école de Québec sont ouverts aux enfants de ces quartiers.

L’école est bien implantée dans la communauté. Elle travaille notamment en concertation avec les autres acteurs du milieu pour favoriser la persévérance scolaire ainsi que l’accessibilité à la culture.

Profil de l’école

Répartition selon les sexes

55 % de filles, 45 % de garçons

Scolarité

47 % au préscolaire, 43 % au primaire, 10 % au secondaire

Activités complémentaires

Salle d’accueil : véritable milieu de vie, il se déroule plusieurs activités dans la salle d’accueil. Entre autres, une bibliothèque d’environ 250 livres jeunesse à la disposition des élèves qui peuvent apporter des livres à la maison. Aussi, un coin devoir qui permet aux jeunes de s’y consacrer et d’obtenir de l’aide au besoin, des ateliers de tricot à l’occasion et un coin 0-5 ans adapté aux tout-petits. Il est également possible d’y pratiquer son instrument, de jouer à des jeux de société ou de discuter confortablement en prenant une collation offerte par Jeunes musiciens du monde à tous ses élèves; Théâtre : Cours de théâtre offerts durant l’année; Ateliers d’arts plastiques offerts par la Joujouthèque Basse-ville : Les jeunes intéressés explorent différents médiums et travaillent, entre autres, à la création de décors pour un spectacle tous les mercredis; Improvisation : ateliers tous les jeudis; Guichet-Ouvert : programme de médiation culturelle offert par la Ville de Québec permettant aux familles fréquentant notre organisme de bénéficier de billets de spectacles gratuits.

COVID-19
Bien que les cours aient toujours lieu malgré le contexte pandémique, et ce, dans le plus grand respect des mesures sanitaires en vigueur (distanciation physique, port du masque et de la visière, désinfection, etc.), certains services peuvent se voir être plus limités, voire entièrement mis sur pause.
Pour toute question, communiquez avec un membre de notre équipe au 418 525-5400 poste 221.

Directrice

Marie Routhier

Marie RouthierAprès avoir fait des études en musique, en travail social ainsi qu’en gestion des ressources humaines, Marie a acquis une expérience riche au sein du milieu communautaire et parapublic. Pendant près de douze ans, elle a œuvré en intervention auprès des jeunes pour ensuite acquérir des compétences en gestion de personnel et en accompagnement d’équipes de travail. La création et le maintien de partenariats ainsi que la planification et l’organisation de projets font partie de ses forces. Il ne manquait que la musique pour venir joindre ses intérêts au sein d’un même emploi. En effet, Jeunes musiciens du monde l’interpelle particulièrement lorsqu’elle réalise que la mission de l’organisme rejoint ses plus grandes passions : la musique, la vie communautaire et les jeunes. Musicienne depuis plus de vingt ans, elle cultive son amour de la musique au sein de différents orchestres. Marie considère qu’il s’agit, sans aucun doute, du plus beau cadeau qu’elle ait reçu dans sa vie et désire le partager, le rendre plus accessible! Elle croit fermement qu’il s’agit d’un outil de changement social puissant! Engagée dans ce qu’elle entreprend, elle est fière de joindre ses forces à la mission de Jeunes musiciens du monde et de contribuer à nourrir les aspirations des jeunes!

 

Intervenant social

Lélia Burlet (points de service : Vanier et Notre-Dame-de-Foy)

Éducatrice, titulaire d’une licence en Sciences de l’éducation et dun diplôme universitaire en Psychanalyse, Lélia démarre sa carrière de travailleuse sociale dans l’animation. Elle y trouve un biais formidable diffuser la joie tout en transmettant des messages éducatifs.  Soif de nouvelles aventures, Lélia quitte son ile natale la Martinique afin d’explorer de nouvelles contrées. Elle emporte dans sa valise, cette amie invisible, qui a berce son enfance la musique.

Face a un public éclectique, Lélia bâti son identité professionnelle sur l’humour et le rire pour bien grandir.  Son approche éducative se dessine autour de l’éveil culturel et corporel par les arts de la scène. La musique ouvre une bulle sécurisante pour naviguer entre ses émotions, et crée des sentiments d’empathie.

Éducatrice en service de Chirurgie Infantile de Mangot Vulcin à la Martinique, Lélia mène le projet, Mon enfance continue même à l’hôpital.  Soutenus par les parents et le personnel médical, Lélia offre aux jeunes patients des instants d’évasion musicale afin qu’ils s’accommodent de leur pathologie, expriment leurs ressentis, et retrouvent le sourire.

En Colonie de vacances, a l’Internat, Lélia alias Tatie Lili fait retentir la musique ou elle éveille l’optimisme, cultive le vivre ensemble, adoucit les séparations, et célèbre la magie de l’instant présent. Elle rejoint Jeunes Musiciens du Monde avec l’idée de réunir musicalement la Martinique et le Québec.

Marc-Olivier Carle

Marc-Olivier Carle a complété une maîtrise en psychoéducation à l’Université de Sherbrooke et a œuvré en tant qu’intervenant au sein de différentes organisations communautaires et gouvernementales. Au fil des ans, il cumule des expériences auprès des jeunes et des familles de tous horizons. Son intérêt pour les échanges culturels l’a amené à faire quelques voyages à caractère social, tantôt à titre de collaborant international, tantôt comme clown humanitaire. Animé par des valeurs de justice et d’équité, l’implication sociale est une constante qui prend différentes formes dans sa vie. Fortement influencé par la philosophie de Patch Adams, la relation humaine et le plaisir sont pour Marc-Olivier des vecteurs incontournables de changement. Interpelé par différentes formes d’arts, c’est la musique qui le rejoint le plus. Il se plaît d’ailleurs à jouer de la guitare et du ukulélé. Jeunes musiciens du monde est donc l’environnement idéal où concilier ses multiples champs d’intérêts.

 

.

Fransheska Nadeau

Diplômée d’un baccalauréat en psychologie et un autre en psychoéducation, Fransheska  adore s’amuser et travailler auprès d’enfants. Depuis qu’elle est toute petite, cette jeune femme aime écouter et en apprendre plus sur la musique et les instruments de musique. Par ailleurs, Fransheska a fait son stage de baccalauréat en psychoéducation à Jeunes musiciens du monde et elle a eu la piqûre de cet organisme communautaire. En effet, lors de ce stage, elle a adoré co-animer avec les professeurs de Comptines et farandoles. Ainsi, en 2019-2020, elle devient professeur d’éveil musical. En avril 2022, Fransheska complète une maîtrise en psychoéducation à l’Université Laval. Elle a choisi cette année de se lancer dans un nouveau défi: être intervenante sociale à Jeunes musiciens du monde. Elle est vraiment motivée à accompagner les élèves dans leur apprentissage musical et dans leur développement personnel. 

 

.

Intervenant musical

François Réhel

Inspiré par le rock, François Réhel débute l’apprentissage de la guitare de façon autodidacte à l’âge de 14 ans. Dès l’âge de 19 ans, il commence à enseigner la guitare dans des écoles de musique et en temps que travailleur autonome. Il se découvre pour l’enseignement une passion aussi grande que celle qu’il nourrit pour la musique. Il complètera successivement un DEC en musique au Cégep de Trois-Rivières, puis un bac en interprétation jazz et une maîtrise en didactique instrumentale à la Faculté de Musique de l’Université Laval. Sa curiosité le porte à explorer une panoplie de styles dont le jazz, la chanson populaire, le classique, le flamenco, le manouche, le funk et la musique latine. Il fait actuellement partie du groupe GG Project qui exécute avec ferveur et précision le répertoire du légendaire groupe de rock progressif Gentle Giant. Il se joint en 2018 à l’équipe de JMDM, très heureux de pouvoir allier son amour de la musique, de l’enseignement et celui de gens.

……..

Daniel Reina

Tromboniste, Diplômé de l’Université National de Colombie. Pour lui, l’apprentissage musical est une opportunité de grandir en tant que personne et de connaître de nouvelles cultures.

Il a travaillé en Colombie en tant que professeur de musique et de trombone, pour la Fondation Batuta, à l’ensemble à vents de la ville de Soacha et à l’école Domingo Savio Bilingual School. Il a également été professeur de guitare et band pour Jeunes Musiciens du Monde du Québec. En tant que tromboniste, il a travaillé à L’École Militaire des Cadets de l’Armée nationale de Colombie, à L’Orchestre Symphonique pour la paix de la fondation UNIMUSICA, et à L’Orchestre symphonique de la Fondation Universitaire Juan N. Corpas en Colombie. En 2018, il a créé l’ Orchestre Symphonique Domingo Savio Bilingual School. Ce projet permet aux enfants âgés de 10 à 17 ans de se former à la musique. Daniel est convaincu que la musique a un effet positif sur la vie et l’apprentissage des enfants.

 

.

Coordination

Audrey Broggini – Coordonnatrice, Comptines et farandoles

Audrey Broggini commence la pratique musicale avec l’orgue électronique dans une école de musique privée dès son plus jeune âge. La curiosité et la passion l’entraine à continuer des études en musique formation classique à l’université de Besançon en France et explore le piano. À cette période, elle commence à donner quelques cours de piano et d’éveil musical dans cette même école pendant quelques années. Elle découvre aussi le travail social et l’animation à travers une formation en Carrières Sociales à Belfort qui la passionne pour le partage, la rencontre et la justice sociale. Tombée en amour avec le Québec pendant un voyage, elle décide d’y vivre à travers une expérience d’un an à Québec mêlant voyage et travail dans le communautaire. Finalement, devenue résidente permanente en janvier 2014, elle s’engage pour cette année 2020 à devenir citoyenne canadienne, pleinement heureuse de son choix, gravitant dans le milieu artistique à travers la musique puisqu’elle s’adonne à jouer de l’accordéon à travers différents projets musicaux (groupe de musique Klezmer, accompagnement conte, marionnette et poésie) mais aussi s’implique dans le milieu communautaire par diverses expériences professionnelles et bénévoles dans les dernières années. Soucieuse du bien-être de soi et des autres, et ouverte à la découverte de différents chemins qui allient création, partage, découverte et apprentissage, Audrey rejoint avec bonheur et conviction l’équipe de Jeunes musiciens du monde à l’hiver 2019.

 

Responsable

Hélène Chénard (points de service : Vanier et Notre-Dame-de-Foy)

Après avoir fait des études en interprétation du piano, Hélène transpose sa grande sensibilité de musicienne au profit du mieux être humain en se tournant vers les thérapies manuelles. Elle développe rapidement une approche psychocorporelle, des ateliers et formations de conscience de soi et accompagne les gens, pendant une vingtaine d’années, dans le développement de leur plein potentiel. À travers ses multiples expériences, elle développe également des compétences d’organisation et de gestion, utilisant son leadership naturel axé sur l’épanouissement des humains qui l’entourent. Convaincue du pouvoir qu’à la musique dans le développement de tout être humain, c’est de tout cœur qu’elle se joint à jeunes musiciens du monde afin de mettre à contribution ses forces et talents, ses expériences et son amour, à la fois pour la musique et pour les gens, en particulier pour les jeunes qui seront la société de demain.

La musique nous unit, au-delà de la différence!

 

Professeurs

Agathe Vitteau-Paradis (piano, Comptines et farandoles et MusiDécouverte.)

Agathe Vitteau Paradis a suivi un long parcours musical en France, son pays d’origine. Elle a commencé le piano classique à l’âge de six ans au conservatoire de Saint-Étienne, puis elle s’est orientée vers le jazz et les musiques improvisées au conservatoire de Strasbourg où elle a obtenu son diplôme de fin de conservatoire (DEM). Elle enseigne le piano depuis une quinzaine d’années dans diverses écoles de musique ainsi que dans le cadre de cours particuliers.
Sa passion commune pour la transmission et la création musicale – notamment à travers l’improvisation- l’a conduite pas à pas vers la musicothérapie, lieu qui lui est alors apparu comme essentiel. En effet, la musicothérapie rejoignait son désir d’amener la musique et son pouvoir thérapeutique vers des personnes en souffrance. En 2011 au Népal, une première expérience musicale auprès d’enfants dans un orphelinat a été le commencement de cette quête qui continue de l’habiter. Elle a pu observer tout au long de son parcours à quel point la musique était capable, pour reprendre les mots de Jeunes musiciens du monde, de changer des destinées ! Elle laisse une empreinte de joie dans le cœur de celui qui la côtoie, elle permet aussi de faire l’expérience du Beau, du sens et du partage. Agathe espère pouvoir accompagner les enfants de Jeunes musiciens du monde vers une telle rencontre, nécessaire à ses yeux.

 

Charles E. Jacobs (Comptines et farandoles)

Originaire de Québec, Charles E. Jacobs s’intéresse très jeune à la musique, commençant par apprendre la flûte à bec, pour ensuite se former au piano. Pendant ses études en musique, au Cégep de Sainte-Foy puis à l’Université de Montréal, il se perfectionne à ces deux instruments et s’intéresse en particulier à la musique ancienne. Personne fondamentalement créative, il s’oriente vers la composition pour ses études de maîtrise, produisant entre autres des œuvres de musique chorale. Après ses études, il est actif comme compositeur et arrangeur de musique chorale ainsi que comme professeur de musique en privé et en milieu scolaire. Dans ce contexte, il produit plusieurs compositions et arrangements musicaux pour ses élèves et accompagne ceux-ci dans leurs propres compositions. Avec les plus jeunes, il privilégie une approche axée sur le mouvement et la découverte qui vise à stimuler leur créativité.

 

 

Denise Bouchard (Comptines et farandoles)

Denise Bouchard a grandi dans une famille où le chant et la musique faisaient partie de la vie au quotidien. Elle a débuté ses études musicales en violon avec Aimé Gagnon, puis est allée vers le piano, qu’elle a étudié au Conservatoire de musique de Québec avec Christiane Sénart et à l’Université de Montréal avec Marc Durand. Elle enseigne depuis six ans le piano, la clarinette, la trompette et l’éveil musical à L’École de musique des Ursulines de Québec. Maman de quatre enfants et nouvellement grand-maman, ses passions sont la musique et les enfants. C’est donc avec un immense plaisir qu’elle se joint à l’équipe des Jeunes musiciens du monde pour transmettre son amour de la musique aux tout-petits.

 

 

 

François Gagnon (guitare et band)

François GagnonFrançois est guitariste et auteur-compositeur pour la formation Les Chercheurs d’Or depuis 2008.  Autodidacte et passionné de musique depuis sa tendre enfance, c’est à partir de 2009 qu’il s’implique auprès de Jeunes Musiciens du Monde. Communicateur de passion, il croit fermement que l’apprentissage d’un instrument en bas âge permet de construire sa confiance en soi et que chaque enfant armé d’une guitare est une future rock-star en puissance.

 

 

 

 

Giuseppe Nastasi (piano)

Giuseppe Nastasi débute ses études musicales en 1976 au Conservatoire de musique de Wattrelos en France. Durant 12 années, il étudie le solfège, la clarinette, le piano et le chant.

En 1993, il obtient le 1er Prix du concours des plus jeunes chefs d’orchestre de France et commence une carrière artistique, culturelle et pédagogique en Europe et en Amérique du Nord en tant que chef d’orchestre, chef de chœur, compositeur, musicien, professeur de piano, de chant, de clarinette, de solfège, d’éducation musicale et d’éveil musical.

Depuis 26 années, il est intervenu auprès de plusieurs milliers d’élèves et de musiciens. Parmi ceux-ci, plusieurs poursuivent une carrière artistique en tant que chanteur, musicien, artiste et professeur de musique.

Giuseppe Nastasi se démarque par sa passion de l’art, sa créativité, son ouverture d’esprit, son aptitude aux relations humaines, son engagement envers les œuvres de charité et de bienfaisance et pour sa compassion.

 

Hugo Blanchet (guitare et band)

Diplômé du Cégep de Ste-Foy en guitare Jazz, Hugo se spécialise dans la guitare électrique et acoustique. Dès son jeune âge, il fut influencé par son père qui jouait de la basse électrique. Il s’est intéressé à la guitare de manière autodidacte pour ensuite prendre des cours un peu plus poussés pour parfaire sa technique et sa théorie musicale.

Hugo est un pédagogue d’une patience et d’une douceur incroyables. Bien que pour lui la technique et la théorie soient deux aspects important, il privilège tout d’abord le plaisir et l’accomplissement.

Hugo performe au sein d’un groupe de reprise, Donut Disturb, en plus d’avoir son groupe de compositions Ariseon. En effet, Hugo a un intérêt particulier pour la composition musicale.

 

.

Isabeau Valois (chant, piano, mandoline, ukulélé et band)

Isabeau ValoisIssue d’une famille de musiciens, Isabeau est initiée au violon à l’âge de 4 ans, et ensuite au piano sur lequel elle continue son apprentissage musical tout au long de son enfance. Elle complète une Technique en musique populaire en chant au Campus Notre-Dame-de-Foy en 2002 et apprend la guitare, le banjo, la mandoline et le ukulélé de façon autodidacte.  En 2008-2009 elle étudie au Baccalauréat en interprétation Pop-Jazz en chant à l’Université Laval. Avec des collègues musiciens, Isabeau forme le groupe Les Chercheurs d’or en 2008,  où elle évolue en tant chanteuse principale et banjoïste-mandoliniste et émerge comme auteure-compositrice-interprète. Le groupe complète plusieurs tournées au Québec, en Europe et aux États-Unis. Elle travaille à l’École Jeunes Musiciens du Monde depuis l’automne 2009 où elle enseigne le chant, le piano, la mandoline, le ukulélé ainsi que des cours de band.

 

 

 

Joanie Bernard (théâtre)

Étudiante en 3e année au BAC en théâtre de l’Université Laval, Joanie se passionne pour les arts de la scène depuis toujours.

Joanie souhaite travailler à rendre l’art le plus accessible possible. Elle prône aussi le théâtre rassembleur qui offre aux jeunes et moins jeunes la possibilité de prendre part au processus de création. Elle veut se spécialiser dans le théâtre jeunesse et, pour cela, elle désire apprendre à regarder le monde comme les enfants le voient.

Voilà, pourquoi, Joanie est si heureuses d’être nouvelle dans l’équipe de Jeunes musiciens du monde!

 

 

 

 

Justine Beaulieu (guitare et band « Albator »)

Originaire de Saint-Jean-sur-Richelieu, Justine Beaulieu commence sa formation musicale dès la petite enfance, dans sa ville natale. Elle apprend la guitare classique à l’âge de huit ans, puis continue son apprentissage musical à l’école secondaire Joséphine-Dandurand, dans le programme sport-art-étude spécialisation musique.

Au même moment, Justine joint, en tant que saxophoniste, le programme des cadets de l’aviation avec l’escadron 613 Saint-Jean Iberville. Elle participe à de nombreux concerts à travers le Québec – tel que le festival Juste pour rire et l’Escale musicale de Sept-Îles – au sein de l’harmonie des cadets de la Région de l’Est.

En 2014, elle fait aussi partie de la Musique Élite des cadets du Grand Montréal, grâce à laquelle elle participe au MusicFest Québec ainsi qu’au Festival des harmonies de Sherbrooke, en plus de jouer en concert à la Place des Arts.

En  2018, Justine poursuit ses études au Cégep de Saint-Laurent. Elle choisit le programme d’interprétation de la guitare classique, mentorée par André Roy.

Pendant ses études collégiales, l’étudiante travaille pour le programme des cadets en tant que directrice musicale et instructeur de musique dans l’harmonie de la ZAC (zone d’activités cadets) Saint-Jean. En 2019, son harmonie se démarque au FMCRE (Festival de musique des cadets de la Région de l’Est) en rapportant la première place dans sa catégorie.

Durant sa dernière année de DEC, Justine reçoit deux bourses pour son implication dans le programme MusiquEntraide par l’Entraide Bois-de-Boulogne ainsi que pour ses multiples prestations dans l’hôpital en santé mentale Albert-Prévost.

Enfin, elle étudie présentement l’interprétation de la guitare classique à l’Université Laval.

 

Martin Racine (Violon, ukulélé et band)

Martin participe activement au développement de la musique au Québec et à travers le monde depuis de nombreuses années. Sa riche expérience l’a mené a joué dans des ensembles aux styles variés: Isabeau et les chercheurs d’or (country-folk), Le train qui roule (musique swing et hawaïenne), Cithel (musique traditionnelle québécoise et francophone) et le groupe La Bottine Souriante (musique traditionnelle québécoise) avec lequel il a enregistré dix albums. Martin continue de faire vibrer les foules en montant sur scène avec Farafikeb (musique québécoise et africaine), le Trio Stéphanie Gagnon et les Matching keys (musique traditionnelle irlandaise). Jeunes musiciens du monde a la chance de compter dans son équipe ce gagnant de plusieurs prix et distinctions (Félix, Juno, Prix Miroir) depuis 2006.

 

Molly Fournier (chant)

Passionnée par la musique, l’enseignement et le développement personnel, Molly aime pouvoir faire une différence dans la vie des jeunes en les aidant à s’épanouir dans la joie.

C’est à l’âge de 5 ans qu’elle débute les cours de piano, pour ensuite poursuivre sa formation de pianiste pendant une dizaine d’années. Elle vit la plus grande partie de son adolescence sur la scène en participant à diverses comédies musicales et à de nombreux événements musicaux. Puis, elle se dirige par la suite vers le Cégep de Sainte-Foy, où elle obtient son DEC en musique, en chant classique. À travers ses études, elle a la chance de partager son amour pour la musique aux plus jeunes en leur enseignant le piano, le chant et l’éveil musical, notamment à l’École de musique d’Abitibi-Ouest. Maintenant étudiante en interprétation en chant classique à l’Université Laval, Molly se concentre à sa formation de chanteuse tout en continuant de nourrir sa passion pour les jeunes en enseignant la musique.

C’est avec grand bonheur qu’elle joint son sourire à l’équipe de Jeunes musiciens du monde.

Rosemary Mc-Comeau (chant, guitare, ukulele et band)

Rosemary Mc-Comeau est une auteure-compositrice-interprète-chanteuse-gratteuse-heureuse!

Elle met des mots sur des images, elle les colore avec sa musique et les exprime avec sa folie. Elle a une recette bien à elle : deux tasses de folk, une tasse de pop et une cuillère à soupe de jazz, le tout mélangé à des sujets audacieux empreints d’humour. Passionnée de musique, elle adore transmettre sa passion. C’est avec un enthousiasme contagieux qu’elle enseigne le chant ainsi que la guitare, le ukulele et les cours de band. Rosemary a en poche un baccalauréat en enseignement de la musique et a récemment sorti un EP.

 

 

 

 

Sara Amanacere Martelo Torres (piano et MusiDécouverte)

Sara Martelo fît ses premières armes, dans le domaine musical, au piano dès l’âge de 10 ans avec la professeure Svetlana Solodovnikova. Mais ce sera avec la clarinette qu’elle entamera ses études dans l’harmonie des jeunes de sa ville natale, Duitama en Colombie, à 14 ans. Sa passion pour la musique lui permettra, pour ses études universitaires à Bogota, de choisir la clarinette comme instrument principal sans abandonner le piano qu’elle continuera à étudier avec la professeure Irina Viritch.

En 2012, elle obtint son diplôme de Bachelor en interprétation clarinette ; ce qui lui permettra de poursuivre ses études en Suisse. En 2015 elle reçut un diplôme de Master en interprétation clarinette, à la Haute école de musique de Lausanne. En 2017, elle décrochât brillamment un Master en pédagogie avec mention excellent à la Haute école des arts de Berne dans la classe de clarinette d’Ernesto Molinari. En 2018, soutenue par la Fondation Hélène et Victor Barbour, elle reçut un CAS-Clarinette à la Haute École des Arts de Berne. En parallèle à ses études, elle fût professeure dans des écoles de musique en Colombie, France et Suisse. Elle eut en outre l’occasion de jouer dans des orchestres en Amérique du Sud, en Suisse, et intégrât de nombreux groupes de musique de chambre.

Aujourd’hui, doctorante, elle mène des recherches en éducation musicale instrumentale à l’université Laval à Québec. Ce qu’elle aime le plus au monde est sans aucun doute la musique et l’enseigner. Elle est convaincue de l’influence positive que l’éducation musicale a sur les enfants et nos communautés ; la musique nous accompagne tout au longue de la vie, nous aide à la socialisation et encourage la collaboration, l’esprit critique et le respect. La musique a le pouvoir de changer des vies !

Sarrah Espinosa (Comptines et farandoles)

Bachelière en sciences de l’orientation à l’Université Laval, elle a aussi été diplômée au Cégep Sainte-Foy en chant jazz. Elle s’est découvert une passion pour la musique au secondaire en jouant de la trompette dans son cours obligatoire de musique. Son premier intérêt fut pour la batterie, mais elle entama des cours de chant à partir de la 3e secondaire pour finalement atterrir au Cégep en musique. Sarrah aime tous les styles de musique dont le métal, le rock, le jazz, le classique, la pop, le rap, et plus encore ! Elle a aussi beaucoup d’intérêt pour la composition, l’improvisation, la batterie et la basse électrique. Ayant travaillé avec différents groupes d’âge, elle sait s’adapter au niveau de chacun.

 

 

 

Thomas Zimmer (piano et band « Albator »)

Thomas a commencé la harpe et la percussion dès l’âge de 6 ans en France. Il continua également avec de l’orgue, du clavecin et du chant jusqu’à son entrée en Bachelor à Londres à ses 19 ans. Diplômé de deux masters, l’un en performance instrumentale et l’autre en pédagogie musicale qu’il a effectué à Lausanne en suisse, Thomas effectue maintenant un doctorat en pédagogie musicale à l’université Laval. Il a pu développer son expérience musicale en effectuant des concerts avec différents orchestres à travers le monde et développer sa pédagogie depuis son premier poste de professeur, à l’âge de 18 ans. Il a acquis son expérience pédagogique en piano lors de son master en pédagogie où une de ses collègues lui a confié sa classe de 20 jeunes pianistes pendant plusieurs mois.

Thomas s’est développé une passion pour tous les genres de musique et s’est donné pour mission de diffuser la musique et apporter sa passion et son énergie pour la pratique instrumentale à chacun et surtout aux personnes n’ayant pas le cadre le plus favorable pour la pratiquer !

 

Valentin Soulard (percussions)

Épris par la musique depuis son enfance, Valentin commence la batterie à huit ans. Six ans plus tard, il commence la batterie jazz et les percussions classiques au CRD de La Roche-sur-Yon pendant ses trois dernières années de secondaire. Désireux d’élargir ses perspectives dans un cadre universitaire, Valentin intègre ensuite la Licence en Musique et Musicologie de l’Université François Rabelais de Tours. En parallèle à son cursus universitaire, il poursuit sa formation instrumentale avec Étienne Ziemniak, Antoine Hefti puis Samy Chapuis à l’école Jazz à Tours et avec Laurent Déchenaud à l’école Dante Agostini. Il s’initie également à l’écriture classique au sein de la classe d’Anne Aubert au CRR de Tours. Après l’obtention de son diplôme de Licence, Valentin participe à un échange entre l’Université Laval de Québec et l’Université François Rabelais de Tours durant lequel il étudie la batterie avec René Roulx. Séduit par son expérience québécoise, il entre dans le programme de Maîtrise en interprétation et en pédagogie instrumentale de l’Université Laval.

Animé par sa passion et son intérêt pour l’enseignement, Valentin aime rencontrer de nouveaux défis et accompagner ses élèves dans leurs divers apprentissages. Il souhaite apporter sa pierre à l’édifice des Jeunes musiciens du monde et peut-être même, changer des destins.

 

Viviana Paez (chant, percussions et Comptines et farandoles)

Diplômée en clarinette à l’Université Nationale de Colombie et étudiante d’une maîtrise en didactique instrumentale à l’Université Laval, Viviana a découvert dans la pédagogie, la meilleure manière de partager ses connaissances et ses expériences avec les autres. Elle a travaillé en Colombie à l’Institut distrital des Arts IDARTES comme artiste formatrice en différents instruments à vent, de percussion, de même que le piano, la guitare et la voix. Elle avait l’opportunité d’accompagner les jeunes et les enfants dans l’apprentissage de la musique. Elle donne à ses élèves l’opportunité d’explorer différents styles musicaux comme la salsa, le merengue, la cumbia et le rock. Un de ses groupes dans son pays, Son Bakatá, a gagné une bourse pour composer et enregistrer deux chansons.

Viviana est une personne patiente et attentive avec ses élèves, qui aime découvrir les goûts musicaux et les intérêts de ceux-ci. Elle croit énormément dans le pouvoir de la musique comme le meilleur moyen pour développer les habiletés cognitives et humaines des élèves. La musique permet de créer d’agréables souvenirs et de sensations bienfaisantes.